c. Récolte des cosses




Dès maturité sur les hampes, les cosses sont récoltées et mises à sécher quelques jours. L’étiquette accompagne toujours sa cosse. La cosse est fendillée et continue à s’ouvrir.



Certes, volontaires il fallait qu’elles le soient, car sans soins particuliers, sans apport d’engrais, sans traitement quelconque, elles réapparaissaient tous les ans. Ne dénigrons pas ces ancêtres qui sont à la base des hybrides modernes mais boudons les irrémédiablement.

Extrait de: Hémérocales : des hybrides modernes faciles à vivre


(formes inusuelles), des ’spiders’ (formes araignées), mais chacun y a mis son empreinte : des teintes qu’il affirme sans cesse ou une fleur de plus en plus large avec des bords de plus en plus ourlés.

Par exemple le cultivar ’Lavender Blue Baby’ créé par Jack Carpenter en 1996 est à la base de nombreuses fleurs bleu lavande modernes. Cette hémérocalle vient de se voir octroyer la ’2007 Stout Silver Medal’ par l’A.H.S., récompense suprême pour une plante d’exception.

Luddy Lambertson de Lake-Helen en Floride développe des lignées de fleurs bleues (le bleu pur n’existant pas…encore) et de forme UFO, transition entre la fleur classique et l’araignée.

Extrait de: Hémérocalles Américaines & hybridation ciblée

Un nénuphar ou une hémérocale au hasard ?

BIBLIOGRAPHIE

(JDA n°42/2007)

L’hybridation de cette plante aquatique a quelque chose de problématique lié sans doute à son (...)

voir extrait

(JDA n°38/2007).

De nombreux cultivars ont été présentés et décrits, dont une majorité issus des hybridations (...)

voir extrait

(JDA n°47/2009)

Ces Hemerocallis middendorfii, lilioaspodelus, citrina, fulva, florepleno ou autre ’Franz Hals (...)

voir extrait