a. La fleur.




On distingue bien les six étamines et le stigmate de la fleur (à gauche). Le stigmate renferme 3 canaux qui relient son extrémité aux ovaires. Le pollen présent sur les étamines doit être déposé à l’extrémité du stigmate pour féconder la fleur. Le grain de pollen émet alors un tube germinatif à l’intérieur du stigmate. Il faut environ 6 heures (1cm par heure) pour que ce tube atteingne la base du stigmate où sont situées 3 poches à ovaires. Le tube germinatif libère alors ses nucleus qui vont féconder les ovules contenus dans les ovaires de la fleur. Si les conditions sont favorables, plusieurs grains de pollen "germeront" et féconderont autant d’ovules qui en 6 à 7 semaines formeront les graines. Celles-ci évoluent dans une cosse divisée en trois compartiments. A maturité la cosse se fendille, laissant apparaître les graines.


Ces Hemerocallis middendorfii, lilioaspodelus, citrina, fulva, florepleno ou autre ’Franz Hals qui en deux à trois semaines tout au plus épuisaient leur stock limité de boutons floraux au début de l’été.

Extrait de: Hémérocales : des hybrides modernes faciles à vivre


La plupart des nouvelles obtentions oscillent entre $100.00 et $200.00. Après quelques années, les prix deviennent cependant plus raisonnables. De nombreux cultivars de tout premier choix sont déjà disponibles à la vente en nos pépinières.

Pour illustrer cet article, j’ai choisi de vous montrer quelques nouveautés parmi celles que je préfère et qui ornent déjà mon jardin.

Des photos inédites de ’seedlings’ (semis) parmi les centaines prises dans les pépinières les plus réputées de Floride lors de mon séjour en 2007 vous sont dévoilées.

Peut être un jour ces ’seedlings’ seront-ils nommés et proposés à la vente ? Serviront-ils de géniteurs à des générations futures ou finiront-ils au bac à compost ? Ce serait cependant une bien triste fin pour de si jolies plantes !

Extrait de: Hémérocalles Américaines & hybridation ciblée

Un nénuphar ou une hémérocale au hasard ?

BIBLIOGRAPHIE

(JDA n°43/2008)

Les diversités de couleurs, de formes et d’aspect font de ces plantes un cas presque unique dans (...)

voir extrait

(JDA n°38/2007).

De nombreux cultivars ont été présentés et décrits, dont une majorité issus des hybridations (...)

voir extrait

Les nénuphars d’exception (DJA n°9/2000)

**Développés par Joseph LATOUR-MARLIAC vers les années 1900 des nénuphars dérivés de Nymphaea Alba (...)

voir extrait