SDLG. ’TUXEDO ROSE’




Seedling Nursery Name : ’TUXEDO ROSE’ - Pol Detienne 2016.

TET - Sev/Dor - Fleur 15 cm / 60 % double - remontance bonne - 4 ramifications et 22 boutons par hampe.



Comment faire alors pour obtenir une fleur d’un rouge plus marqué, ou une autre avec un bord fortement ourlé et de teinte foncée comme l’œil ou telle autre avec une forme ’spider’ (araignée) de plus de 25cm de diamètre ? Evidemment, ce n’est pas simple. Des années de pratique sont nécessaires pour acquérir ces connaissances indispensables à une hybridation ciblée. Chaque hybrideur a utilisé des parents sélectionnés sur base de critères ou sur leurs critères personnels liés à leur expérience.

Bob Carr d’Ocala en Floride a rédigé des tables de probabilités permettant de comparer la dominance de certains caractères liés à la coloration, à la "force" d’un œil ou d’un bord. Elles facilitent la mise en pratique d’une hybridation guidée visant à l’amélioration ou l’apparition de ces caractères sur des plantes ne les possédant pas. Il a dès lors généré des cultivars ayant souvent un ou plusieurs parents en commun, créant ainsi des lignées propres constamment améliorées. Cet hybrideur a ainsi développé un style qui lui est personnel et reconnu. Tous produisent des formes larges, des ’UFO’s’

Extrait de: Hémérocalles Américaines & hybridation ciblée

La période idéale pour pour opérer est cependant différente. Les plantes vivaces se bouturent de préférence pendant leur repos végétatif jusqu’au réveil printanier alors que les aquatiques sont divisées durant leur croissance, c’est à dire en règle générale de mars à mi-juillet.

Extrait de: article 3 - ’MULTIPLICATION DES PLANTES AQUATIQUES’

Un nénuphar ou une hémérocale au hasard ?

BIBLIOGRAPHIE

Photos et texte de Pol Detienne - Editions : Jardins et décors aquatiques

voir extrait

Multiplication des plantes aquatiques (JDA n°6/2000)

**Le désir de multiplier les plantes est propre à tout amateur de jardin, que ce soit pour (...)

voir extrait

Les nénuphars d’exception (DJA n°9/2000)

**Développés par Joseph LATOUR-MARLIAC vers les années 1900 des nénuphars dérivés de Nymphaea Alba (...)

voir extrait