ALEXANDER HAY




L. Holton 2004 -
TET - semi-persistant - Fleur 17,5 cm - Ht 65 cm


Les diversités de couleurs, de formes et d’aspect font de ces plantes un cas presque unique dans le monde végétal.

Leur caractère remontant, du moins sur les hybrides créés ces quinze dernières années, prodiguent une multitude de fleurs de fin juin à mi-septembre, souvent plus tard lorsque l’on bénéficie d’un été favorable.

Extrait de: Hémérocalles Américaines & hybridation ciblée


Pour illustrer cet article, j’ai choisi de vous montrer quelques nouveautés parmi celles que je préfère et qui ornent déjà mon jardin.

Des photos inédites de ’seedlings’ (semis) parmi les centaines prises dans les pépinières les plus réputées de Floride lors de mon séjour en 2007 vous sont dévoilées.

Peut être un jour ces ’seedlings’ seront-ils nommés et proposés à la vente ? Serviront-ils de géniteurs à des générations futures ou finiront-ils au bac à compost ? Ce serait cependant une bien triste fin pour de si jolies plantes !

Extrait de: FLORIDE : au paradis des hémérocalles

Un nénuphar ou une hémérocale au hasard ?

BIBLIOGRAPHIE

(JDA n°38/2007).

De nombreux cultivars ont été présentés et décrits, dont une majorité issus des hybridations (...)

voir extrait

Les nénuphars d’exception (DJA n°9/2000)

**Développés par Joseph LATOUR-MARLIAC vers les années 1900 des nénuphars dérivés de Nymphaea Alba (...)

voir extrait

Photos et texte de Pol Detienne - Editions : Jardins et décors aquatiques

voir extrait